Le patrimoine communal

 

 Le patrimoine Muyois intra muros

 (par Monsieur Vasseur)

 La tour dite de Charles Quint et son castelet  (site classé) 

     

                                                              

Cette tour située à l’entrée Est de la ville existait probablement en 1252. En effet, lors de l’inventaire des biens du nouveau Comte de Provence, Charles d’Anjou, frère de Saint Louis, dans la cité de «  Modio » ( ancien nom du Muy), il est dit qu’il existe une tour.

Cette tour, très imposante marque le village depuis cette époque.

Elle est le théâtre en 1526 d’une page d’histoire locale qui a fait couler beaucoup d’encre. L’empereur Charles Quint envahit la Provence et va se faire couronner à Arles. A son retour il passe par le Muy. Quelques hommes retranchés dans la tour blessent mortellement un homme bien habillé qu’ils prennent pour l’empereur. Mais il ne s’agit que d’un poète : Garcilaso de la Vega. Au bout du combat, l’empereur malgré une promesse de vie sauve, fit pendre les survivants. Trois plaques apposées sur le castellet commémorent cette histoire.    

 

L’église  Saint Joseph (site classé)

L’église paroissiale du Muy  date du XVI° siècle. Elle était en construction en 1532 sous l’appellation de Notre Dame de la Lauze.

Pour la terminer on détruit la vieille église : Notre Dame de la Lauzade située vers la place Gambetta.

Construite à l’extérieur des remparts, elle a été fortifiée pour participer à la défense du village. Par économie peut-être, c’est le rempart lui-même qui sert de mur Est à l’église. Les meurtrières bouchées encore visibles en sont les meilleurs témoins.

A l’ouest et au sud on peut encore voir les corbeaux des machicoulis qui supportaient vraisemblablement un chemin de ronde.

Le clocher a été bâti sur une ancienne porte du village : le « portal dhault ». On peut encore distinguer les glissières de la herse qui devait protéger la porte, les gonds de celle-ci et même les cavités qui permettaient de manœuvrer la barre de sécurité de la porte.

A l’intérieur, la voûte du chœur est un subtil croisement de liernes et tiercerons. Une des deux chapelles latérales possède  sur sa clef de voute les armoiries d’une des familles seigneuriale qui a fait construire l’église, les RASCAS. Sont visibles dans la nef et le chœur  de nombreux tableaux et statues classés aux monuments historiques.

 

La maison forte de la rue Taxil

A l’entrée de la rue Taxil se trouve une grande bâtisse paraissant très ancienne. Il s’agit vraisemblablement d’une maison forte datant du XIII° ou XIV° siècle. Peut être le « château » de la famille des BALB , seigneurs du Muy à cette époque là.

Les pierres à bossage encadrant la porte, ou fixant la limite avec la maison voisine, ainsi que l’archère encore visible sur la façade ne font que confirmer sa datation.


Dans le village

On peut encore découvrir quelques façades du XVII° ou XVIII° siècle dans la rue Taxil, les restes de fenêtres du XVI°, quelques dates inscrites au fronton de maison et même quelques bornes de coin de rue.


La chapelle Saint Pons

Tout près du village, sur la route de Callas, la petite chapelle de Saint Pons est la dernière des chapelles qui se dressaient à chaque sortie du village.

Anciennement dédiée à Saint Geoffroy en 1597(du nom du quartier) elle a été restaurée ces dernières années et sauvée de la ruine.

Une croix de mission de la fin du XIX °Siècle se dresse sur son parvis. 

IMPORTANT

Suite à l'arrêté préfectoral (ci-dessous) en date du 30 octobre 2017, la période d'interdiction d'emploi du feu a été portée au 30 novembre inclus. Merci de votre compréhension!
En savoir plus

METEO SUR LE MUY

Aujourd'hui

Partly cloudy
9°C

Demain

Cloudy
15°C

VIGICRUES

Argens aval : Vert
Actualisation : il y a 2 heures
Nartuby : Vert
Actualisation : il y a 2 heures
En savoir plus >

MON COMPTE

CONNEXION

Besoin d’aide pour vos démarches ?
Appellez-nous au 04.94.19.84.24
© Copyright 2013 Tous droits réservés. Site réalisé par Net Invaders